Taille du texte: AAA

Résumé du Congrès

Le 5e Congrès régional triennal de l’AFPC‑Atlantique, qui a eu lieu à St. John’s (T.‑N.-L.), du 23 au 26 juin 2011, a été le plus imposant congrès de l’AFPC‑Atlantique à ce jour. 

On y comptait 278 membres délégués, 55 observatrices et observateurs et 16 personnes invitées. Les membres ont adopté des résolutions qui orienteront les activités du syndicat dans la région ou qui seront présentées au Congrès national. Jeannie Baldwin a été réélue vice-présidente exécutive régionale, et Brian Oldford a été élu comme son suppléant. Les membres ont également élu les 18 directrices et directeurs qui forment le Conseil de la région de l’Atlantique.

Le Congrès, sous le thème « Notre solidarité, notre force! », visait à mettre l’accent sur le pouvoir des membres et à mobiliser les membres dans la foulée de la divulgation d’un sinistre budget fédéral. Ce budget du gouvernement Harper veut réduire le déficit sur le dos des travailleuses et travailleurs canadiens en éliminant des services publics de qualité.

« Le gouvernement Harper prévoit réduire les dépenses dans la fonction publique de 4 milliards de dollars. De la colline Signal à la Colline du Parlement, nous allons nous battre pour faire respecter nos droits et défendre des services publics de qualité », a dit Jeannie Baldwin, dans son discours.

John Gordon, président national de l’AFPC, ainsi que Linda McQuaig, journaliste et auteure à succès, ont également prononcé un discours. M.Gordon comme Mme McQuaig ont parlé de notre rôle dans l’actuel contexte socio-économique.Maintenant plus que jamais, nous devons affermir notre pouvoir et nous faire entendre.

La délégation a participé à une grande manifestation, dans le port, contre la fermeture du Centre secondaire de sauvetage maritime de St. John’s. Les membres de l’AFPCestiment qu’en éliminant ce service, le gouvernement agit contre la volonté du public et au détriment du bien collectif et de la sécurité publique. L’AFPCreprésente les12 personnes qui travaillent à ce centre de sauvetage, dont le territoire couvre 900 000 km² d’océan et à 28 956 km de côte à Terre-Neuve-et-Labrador. Le Centre secondaire de sauvetage maritime de St. John’s reçoit le plus grand nombre d’appels de détresse au Canada. Le syndicat est à l’avant-plan de la lutte pour maintenir ce service et défendre les gens qui l’assurent.

Le Comité organisateur du Congrès a amassé 7 820 $ pour l’initiative « Le rêve de Shannen ». Cette initiative vise à faire des pressions sur le gouvernement du Canada pour qu’il respecte son obligation de fournir aux enfants et aux adolescents des Premières Nations des écoles convenables et une éducation respectueuse de leur culture. Une école pour une Première Nation a été « construite » sur un mur dans la salle du Congrès. Pour ce faire, le Comité a vendu des « briques » à 25 $ l’unité, et le nom des groupes ou des membres acheteurs a été écrit sur les briques avant de les coller au mur.

Pour sa part, le Comité d’accueil a déployé des efforts considérables pour offrir aux membres de l’AFPCdes divertissements typiques de Terre-Neuve-et-Labrador. Nous avons mangé, chanté et dansé. Nous avons ri aux éclats. Nous avons même embrassé des morues salées et bu du Screech.