Énoncé: Journée internationale des femmes

Consœurs et confrères,
 
Il est bien sûr important de célébrer les nombreux progrès qui ont été réalisés vers l’égalité. Mais il faut reconnaître qu’il reste encore beaucoup à faire à ce chapitre. Les femmes sont encore privées de l’équité salariale et continuent de subir de la discrimination et des menaces lorsqu’elles occupent des postes de pouvoir. À titre d’exemple, on n’a qu’à penser à la première ministre de l’Alberta, Rachel Notley, qui fait régulièrement face à des menaces – juste parce qu’elle est une femme.
 
Peu importe leur affiliation politique, leurs croyances religieuses ou encore leur orientation sexuelle, les femmes ont le droit d’être traitées équitablement.
 
Passez à l’action
 
La lutte pour l’égalité est loin d’être terminée. La mise en place d’un système universel de services de garde est une des conditions essentielles pour assurer la pleine égalité des femmes. L’AFPC, de concert avec l’Association canadienne pour la promotion des services de garde à l’enfance et d’autres organismes, presse le gouvernement fédéral de prendre les devants et de bâtir un réseau de garde d’enfants adéquat pour tous les parents qui en ont besoin. 
 
Le 8 mars, soulignez la Journée internationale des femmes en :
écrivant à votre député fédéral. Dites-lui qu’il est temps d’adopter un programme national de services de garde et d’éducation préscolaire universels et abordables. 
• publiant notre mème du 8 mars dans vos réseaux sociaux et en encourageant vos amies à écrire à leur député fédéral.
 
Nous vous encourageons à participer aux activités qui auront lieu dans votre localité pour souligner la Journée internationale des femmes. Faites-le pour vous-même, pour vos filles et pour les prochaines générations.
Sujets: