Lettre de la vice présidente exécutive régionale de l’AFPC–Atlantique, Colleen Coffey

Consœurs, confrères et amies et amis,

Au moment de vous écrire ces mots, chers membres de l’AFPC, je ne peux m’empêcher de penser à quel point je vous suis reconnaissante de tout ce que vous accomplissez au quotidien. Je suis fière de dire que je travaille pour les membres de l’AFPC, tout comme vous êtes fiers de dire que vous êtes au service de la population canadienne. À divers titres, vous leur offrez tellement de services essentiels, et vous pouvez et vous devez en être fiers.

Le 1er mai, nous célébrons la Journée internationale des travailleurs et des travailleuses. La pandémie mondiale a certes mis en évidence l’importance de la population active et de son rôle dans la société. Elle nous a aussi permis d’aborder des sujets comme le droit à une rémunération et à des avantages sociaux adéquats, ainsi qu’à des mesures de protection au travail sur lesquelles nous devrions tous et toutes pouvoir compter.

Je suis consciente que, pour l’instant, c’est très difficile. Pour ma part, ce n’est pas du tout évident de travailler de la maison entourée de mes deux petits-enfants. L’incertitude peut être une grande source de stress. C’est pourquoi nous devons trouver des façons de nous adapter à notre nouvel environnement de travail.

Je suis si fière du soutien que l’AFPC est en mesure d’offrir à ses membres en cette période difficile. Cela dit, il nous reste encore des leçons à tirer de cette crise, et nous devons continuer à faire pression auprès des divers ordres de gouvernement afin qu’ils adoptent des lois et des politiques nécessaires pour protéger toutes les travailleuses et tous les travailleurs.

Serrons-nous les coudes. Nous allons nous en sortir. 

Je vous souhaite à toutes et à tous santé et sécurité.

En toute solidarité,

Colleen

Français
Genre de contenu: