Letter d'opinion: des croustilles Covered Bridge, non merci!

Des croustilles Covered Bridge, non merci!
 
Comme beaucoup, je suis horrifiée par le manque de respect dont fait preuve M. Ryan Albright envers son personnel. En disant qu’il offrirait à ses employés ce qu’ils demandent, mais jamais dans un contexte syndical, M. Albright agit comme un oppresseur et négocie de mauvaise foi. L’intimidation, peu importe sa forme et les circonstances, est inacceptable.
 
Les employés de la Covered Bridge Potato Chip Company réclament un salaire équitable. Nous voyons de plus en plus souvent les chefs de direction et les cadres supérieurs empocher les profits et s’accorder des hausses de salaire sans jamais améliorer les conditions d’emploi des travailleurs de la chaîne de production. L’avidité des riches semble acceptable, alors que l’équité pour les travailleurs et les travailleuses est vue comme un fardeau.
 
Nous pouvons et nous devons renverser la tendance. Les propriétaires d’entreprises doivent partager leur succès et respecter leur plus importante ressource : leur personnel. Prenons position contre l’intimidation et l’avidité et appuyons les employés de la Covered Bridge Potato Chip Company : n’achetons pas les croustilles Covered Bridge.
 
Jeannie Baldwin
Vice-présidente exécutive régionale, AFPC - Atlantique